jeudi 11 août 2016

Comme dans un roman anglais .....Kérisit Cottage !


Non, je l'ai pas oublié le jardin de Maryline , mais j'ai comme un doute ...


Etait ce bien Kérisit Cottage , en Armorique  ? Ai je rêvé ?
N'étais je pas plutôt dans un de ces livres  où se déroulent de romanesques histoires sur fond de campagne buccolique anglaise?


J'ai pourtant le souvenir bien tangible d'avoir dégusté une succulente tarte à la rhubarbe et un far aux pruneaux bien Breton dans ce pale garden .


Et cependant , j'ai senti comme l'ombre fugace d'un farouche Heathcliff planer au hasard d'un détour d'une allée.....


Le frôlement d'une robe longue et vaporeuse vers le banc conversation où je n'ai pas osé m'asseoir.
Etait ce Jane ......?


Et ce prénom entendu plusieurs fois "Catherine  ..." Etait elle donc revenue hanter ce lieu ? Ou ai je confondu avec une autre !


 "J'ai la mémoire qui flanche , j'me souviens plus très bien " comme disait une autre certaine Jeanne , bien Française celle ci.


Ce dont j'ai le  souvenir  , c'est de la délicate atmosphère anglaise de ce jardin dans lequel je me sentais si bien , enveloppée d'un cocon de douceur et de bienveillance .


Voilà ,le dernier jour s'est écoulé, comme dans un rêve .Chacun, chacune retrouve sa vie .
Un jour, reprendront de nouvelles aventures.


Et je voulais remercier également , à nouveau ,pour son accueil , une dame qui a gardé l'émerveillement de l'enfance  , une dame au sourire charmant et malicieux , la maman de Catherine (Mais non, pas celle des Hauts de Hurlevent , la notre , celle qui nous a concocté avec son Duo cet itinéraire de réveil matin !).
Je vous retrouve dans une quinzaine .A bientôt .Profitez de ce bel été dans vos jardins ou ailleurs...




vendredi 5 août 2016

Le grand Launay ...Suite de la ballade Amoricaine


Cinq plus une , nous voici devenus six l'espace de cette journée , la dernière avant le grand retour .
La sixième , vous la connaissez bien , c'est Maryline du blog "Trois petits tours au jardin " venue nous retrouver   pour la visite du mythique jardin du "Grand Launay ".
Vous avez tous vu des reportages sur ce jardin et j'en rêvais depuis un article du Duo sur leur blog.
Coup de poing, coup de coeur, émotions garanties ; le grand huit, c'est de la gnognotte après ça, croyez moi ou non.
Je vous mets un lien vers le génial reportage de Maryline sur ce jardin .
J'ai essayé de ne pas faire "redite "pour ne pas vous blaser mais comment ne pas s'arrêter sur certaines scènes particulièrement évocatrices.

Celles des nombreux jeux de perspectives qui incitent à aller plus loin, toujours plus loin   , au plus profond de soi même .




Une porte  s'ouvre et c'est tout l'esprit créatif du lieu qui coupe le souffle, rend inutile les mots , épuise les questionnements.



Une Cathédrale de métal au sommet d'un chemin de croix  .Que trouvera t'on au bout de la lumière ?



Perspectives encore et toujours liées au cheminement , celui des pas et celui des filets d'eau .



Pendant ce temps, près de nous, une tragédie se joue.
A voir tous ces buis qui se tordent en d'ultimes souffrances , le paradis serait il donc  vraiment perdu




Contrastes de l'ombre et de la lumière, du minéral et végétal, des lignes qui s'étirent , se courbent , se floutent , dans une parfaite harmonie visuelle.



Lumière qu'on trouvera plus loin dans un grand clos à la verte pelouse , si douce, si douce  sous nos pieds ,si moelleuse  qu'on s'y coulerait comme dans une couette.



Oh ce rouge presqu'indécent dans toutes ces tonalités de  vert !

Vert et blanc ,granit brut , sérénité absolue .rien n'encombre l'esprit du lieu .



Emouvante complicité des formes et des matières qui dessinent à elles seules l'âme de ce jardin.
Vous l'aurez compris , j'ai aimé ce jardin .



:Et savez vous ? Ce jour là, il pleuvait en fin de matinée.Maryline avait apporté son "Crachin Breton".
Alors , à bientôt pour la cerise sur le gâteau : Kérisit Garden  .

lundi 1 août 2016

On the road again...Terre Armoricaine ..




En partant retrouver la fine équipe des jardiniers voyageurs , Hélène de Rouge Cabane,  Eric et Catherine du Duo Jardin , direction Bretagne , j'avais déjà mon titre qui chantait dan ma tête .
Trouver un titre à son article  n'est pas toujours chose facile mais là c'était du tout cuit .
J'avais déjà opté pour , au choix, "Flotte à l'Armoricaine " ou encore " Saucées à l'Armoricaine ".
J'ai dû remiser ces deux titres alléchants pour cause de chaleur torride et sécheresse surprenante.
Notre GPS nous avait il concocté une farce en nous envoyant dans le  sudiste Gard d'Aline ?
Nous avons dû nous y faire , pulls et cirés sont restés dans la valise .
Chouette alors ! bonne surprise !
Moins bonne surprise fut la découverte de nos photos qui , aplaties par le soleil , furent comme en Aquitaine l'année passée , certainement pas à la hauteur des jardins visités.
Et comme l'été dernier , n'hésitez à vous rendre sur les blogs des voyageurs qui complèteront mon modeste road movie , mes flashs , mes sensations toutes personnelles et particulières..


Premier jardin visité , les jardins de Caradec :
Rouge , c'est rouge ( Toujours dans le thème , ça nous poursuit !)

Deuxième fil conducteur : l'eau , omnimprésente et bienvenue ce jour de canicule.
Une partie construite sur d'anciens marais retiendra mon attention.


Jardin familial,spontané , simplicité , ruisseau, cascade , un jardin d'eau vive et de vie.



Le jardin de Jocelyne au Clos des Lavoirs : 600 m° . Perfection d'un jardin ciselé
Là , j'ai pensé à Greg qui se plaint de son petit jardin.
Créé dans un lotissement en 2008 ( Là , j'ai pensé à Alex pour  l'intégration d'un jardin dans un lotissement.).


Conception minérale et végétale ,  étude très approfondie précédent la construction de la maison .
Une grande pelouse arrondie , en fond, la rocaille en relief .Tout en ayant toujours à l'esprit d'organiser le thème de la couleur au fil des saisons . Pari réussi digne d'un paysagiste averti.



Lever (trop) tôt !!!Dur! dur! la vie des vacanciers visiteurs de jardins .
Direction Les jardins de Kerlouis  : 2 hectares et un ancien chef de gare pour guide, le propriétaire . Ca suit derrière ???


Rigueur botanique , organisation .Des connaissances très pointues , une mémoire exceptionnelle , une collection impressionnante de plantes  venues des quatre coins du monde, ce jardin est construit suivant des perspectives intéressantes et ....époustouflantes .


Car au détour d'un chemin, l'apothéose, le bouquet final d'un feu d'artifice , le plan d'eau japonisant .Rouge, c'est encore rouge .



Le jardin "La maison "  tente d'apprivoiser le paysage alentour , fait la part belle aux graminées et plantes de terrain sec .De belles perspectives s'ouvrent sur des scènes naturelles  ou plus travaillées
.

Merci encore à la jardinière pour l'apport d'eau fraiche qui nous a littéralement ressucités. Je crois bien qu'on a frisé les 40 ° ce jour là.



Le"  jardin des Sitelles" , jeune jardin juste ouvert cette année par d'anciens pépinièristes qui ont eu l'attention d'étiqueter toutes les plantes .( j'étais complètement accro à mon petit carnet  )De nombreuses découvertes dans ce jardin , pour un panel de plantes très variées.



Desherbage manuel, paillage , le respect de la nature est particulièrement présent  mais pas que.


Malicieux, faiseurs de pluie et de rêves , les propriétaires sont restés de grands enfants.



Bien entendu ," passion" est le mot commun qui réunit tous ces jardiniers .
 " Bleu"  également, comme le ciel de ces jours là , mais aussi bleu hydrangéas .Ph entre 4 et 6 , ça vous dit quelque chose , à vous , les "antartrés du calcaire " qui rêvaient juste d'un ph neutre ?
Combien  en avons nous vu de ces bleus purs, sans aucune once de parme ?
Savez vous ce qui les fait fantasmer , ces amateurs d'hydrangéas ? Les rouges ...



Et puis , le dernier jour , ma préférence à moi ,s'il faut en avoir une...
Vous en connaissez déjà  la teneur sur les blogs du Duo et de Maryline .
Ma version , ma vision ,vous patienterez bien un peu , non ?
Alors, Kenavo , comme on dit en Breton .

mardi 12 juillet 2016

Rouge.....Omnicolor et multicolore ....



Dans son dernier article Duo Jardin faisait l'éloge de la couleur rouge complémentaire au vert omniprésent ,suite à ce printemps très pluvieux .




Un livre " Guide de la couleur au jardin" confortait leurs observations personnelles , démonstration à l'appui avec des photos de leur jardin.
Il est vrai que cette année particulièrement , mon oeil ne capte que du vert ou presque dans notre jardin .En tout cas, de larges plages  de vert.



Ce n'est pas pour me déplaire , j'aime le vert .Mais je me suis tout de même inquiétée sur le 'trop de vert".
Certes , j'ai bien quelques rouges qui absorbent  les verts , notamment grâce aux rosiers paysagers
et grimpants


Quelques vivaces au rouge soyeux qui font éclater les bulles blanches


Et surtout des arbustes aux couleurs gouleyantes sous le soleil .


Mais voilà .Que fait on avec toute cette ombre que nous avons au jardin ? le rouge me parait l'assombrir encore plus .Voyons voir ce que dit ce livre pour les zones d'ombre ? Comment détourner cet écueil ?


Tricher en rajoutant  des pots rouge tomate ?
Inviter des Perruches Omnicolors dans notre volière ? Pourquoi pas Une option sur laquelle JL a sauté facilement puisque les voilà arrivées depuis jeudi dernier.
Effarouchées par notre présence ,nous ne pouvons trop les approcher . les photos ne sont pas très nettes.




Est ce un mimétisme contagieux ? Ai  je la berlue , ce matin ? Il me semble que le  jardin s'est mis au diapason des perruches et  s'est fait caméléon . Me voilà avec un jardin multicolor maintenant ...mais sans rouge !!!!



mercredi 6 juillet 2016

Les parfums de l'été.....


L'été tarde en Touraine Nord où la grisaille permanente ne fait pas rêver aux beaux jours.
Ne restera t'il donc que les effluves des parfums pour nous faire croire que l'été est bien présent ?

Les parfums de l'été , prégnants ou bien diffus, s'immiscent à travers les fenêtres , nous attirent dans leur sillage , taquinent les sens , virevoltent dans la caresse du vent , réveillent des sensations oubliées.

Suivons ces notes olfactives , laissons nous porter par leurs tonalités suaves ou subtiles.

"Bobbie James " ouvre ma porte des parfums et je le déguste dès le réveil puisque qu'il a le bon goût d'occuper une place stratégique devant la terrasse.Impossible de se dérober tant ses senteurs sont à la mesure de son gigantisme .



Certains parfums ont le goût de l'enfance et évoquent irrésistiblement le jardin de mes parents .Lilas , seringats, glycine m'enveloppent toujours d'un cocon de douceur.
Mais ceux là se sont déjà évanouis et cest dans les notes fraiches et tendres du tilleul que je vais retrouver ma zénitude .



Chacun de nous a ses propres références olfactives et si pour certains , le Dracunculus évoque des odeurs déplaisantes et peu ragoutantes , ma cousine y trouvera des pointes d'ananas.....Serait ce la proximité du tilleul qui trouble les sens ?



Enfouir son nez dans la sensualité de "Purple Lodge"est un plaisir addictif et récent puisque ce rosier fait ses débuts aui jardin .Nul doute qu'il restera lié , pour nous, au village jardin de Chédigny car c'est là que nous l'avons découvert l'année passée.



La lavande blanche a ouvert pour moi la boite de Pandore , libérant un dernier cadeau " l'Espérance " enrobée de divins parfums .

Lavande blanche naine et hémérocalle "Pandora Box "

Un peu de fenouil pour réhausser la gourmandise de la rose "Gloire des mousseux " ? Vous m'en direz des nouvelles de ce confit de roses.....



Croquons également les senteurs fruitées et juteuses de l'Espagne avec les notes d'agrumes de l'Houttuynia cordata



Et celles du citronnier qui a pris ses quartiers d'été



Est ce pour son parfum aérien  ou pour son nom que le rosier " Lac blanc " m'emporte bien loin dans la légende ensorcelante de Lancelot du Lac ?



La Valériane officinale aura pour moi le parfum des terres volcaniques d'Auvergne où nous l'avons trouvée il y a deux étés

Avec le rosier Michka


Un peu shootée par toutes ces bouffées délirantes , je viens alors m'asseoir pour un moment d'éternité près du Daphné d'hiver aux capiteuses fragrances

Daphné " Eternal fragrance "


Les parfums de l'été nous racontent  bien des histoires ....
Laissons les émotions olfactives nous envahir.....
Et vous, mes amis jardins , partagerez vous les votres avec nous ? Quels sont vos parfums préférés de l'été ?