lundi 6 novembre 2017

C'est la chenille ....qui redémarre !


En premier lieu , je veux remercier Michel du groupe du Poitou pour son humour bienvenu qui m'a aidé à dédramatiser cette histoire de chenilles processionnaires et m'a donné le titre de mon article.
C'est en effet à l'occasion d'un troc plantes organisé par Marie Noëlle du blog " Un atelier à la campagne" auquel nous étions invités avec Sylvie du SOL , Florence du blog "l'oeil et la main" que j'ai eu l'heureuse surprise de rencontrer deux membres du groupe du Poitou et amis du SOL ,Michel et Chantal .


Il faut que  je vous confie que depuis plusieurs années , je subis une passion peu commune de certains insectes , j'ai nommé les tiques , mes ennemis .
Il est en effet très courant que je rentre des bois ou du jardin, une de ces petites bestioles gentiment accrochée à différents endroits de mon anatomie .

Un petit hamamélis supportant le calcaire en profondeur de chez Le Try à gauche.

Je ne me déplace donc plus sans mon arme redoutable et efficace , le "'tire tiques ".
J'en ai pris mon parti et me suis adaptée à ce harcèlement permanent , arborant une tenue  on ne peut plus glamour afin de me prémunir le mieux possible contre leur attachement excessif. !

ST Jean Clématite "Blue River"

C'est alors que les chenilles processionnaires sont entrées en rivalité féroce avec ces dernières.
Et là , je dis " STOP   !!!!! trop, c'est trop !"
Déjà que ce n'était pas leur heure habituelle de sortie et qu'elles auraient dû me demander  naturellement une autorisation pour entrer dans le jardin, voilà qu'elles se sont invitées manu militari sans crier gare, me sautant même au cou de joie !

St Jean Clématite "Beautiful Bride"

Je ne suis pas contre les effusions mais à ce stade , de parfaites inconnues , qui m'ont fait l'outrage de m'asperger de leurs poils urticants jusqu'à  provoquer une éruption volcanique de vilaines démangeaisons, cela relève de l'effronterie !

ST Jean   Malus "Prairie Maid" de Mélarosa

Acculée et écœurée par cette invasion , je me suis repliée dans le premier cercle du jardin , voir dans la maison  ,jusqu'au  moment où j'en ai trouvé deux à l'intérieur .

ST Jean ...Malus "Brandywine"Melarosa

Là , j'avoue, j'ai " crisé "
 "NON , CA ne se fait pas  !Je ne tolérerai pas plus d'intimité "
Au grands maux, les  grands remèdes , pas de tergiversations .


Au raz de marée de ces bestioles ( des milliers ont envahi pins et autres feuillus ) a succédé un ras le bol et une décision irrévocable " les pins , en très mauvais état d'ailleurs  , seront rasés".

Effusion torride entre "Cornélia" et Euonymus carnosus

Non, vous ne trouverez aucune photo compromettante de ces effusions , ni sur le blog , ni sur FB , car d'une part, cela "ne le vaut pas "., d'autre part, je ne voudrais pas provoquer une hystérie collective.
J'ai préféré vous montrer quelques photos plus réjouissantes du jardin ainsi que mes achats de ST Jean installés depuis peu au jardin.

Réconciliation et peut être nouvelle passion avec les chrysanthèmes grâce à  "Empereur de Chine ".Merci Judith !


J'espère que cet épisode "Halloween" ne vous aura pas trop fait peur.
Tel n'est pas mon but mais tout de même , regardez où vous marchez  et  surveillez les arbres  !!!!!!


jeudi 19 octobre 2017

Etoiles d'içi et d'ailleurs....


Malo vient d'écrire un article particulièrement intéressant sur les asters dont je vous joins le lien
Ainsi , vous pourrez constater qu'il y a des asters pour de nombreuses situations : sec, soleil , mi ombre, ombre, terre argileuse etc.
Exclusion bien évidemment des régions au régime sec depuis six mois ( N'est ce pas Aline ? ) où je doute que survivent quelques asters.
J'avais commencé il y a deux ans une énumération de mes étoiles içi et je profite du billet de Malo, demandant nos avis sur ces belles, pour le continuer.

Le côté pastel du massif Brahma "Pink Buttons " devant à gauche.Juste derrière lui " Coombe fischacre" au milieu second plan "Jardin d'ailleurs"

En résumé de celles du premier article , l'évolution stellaire s'est poursuivie et a donné de magnifiques  nuages d'étoiles. "Pink buttons ", plus drageonnante a déjà été divisée au printemps ,Idem pour "Ezo Muzaraki" divisé plusieurs fois.
"Combe fishacre" campe sur son pied même si elle s'est bien  étoffée .
Je ne peux m'empêcher de remettre une photo de la première , la rencontre ayant enfin eu lieu avec "Sea Foam" son voisin après maintes désillusions.On ne boude pas cette association !

1Aster "Pink button" et rosier "Sea foam"

Plusieurs étoiles montantes issues de jardins amis sont venues à la rencontre des anciennes formant une constellation dans le massif Brahma .( Encore lui !). Espérons qu'une fusion d'étoiles donnera lieu à quelques naissances.Mais chut , n'anticipons pas , tout le monde sait cela "Les voies stellaires sont impénétrables "
Voici justement " jardin d'ailleurs " , petit bout offert par Marie au rendez vous de ST Jean du printemps . Il n'a pas perdu son chemin et s'est installé confortablement , offrant sa fraicheur rose au sommet d'un buisson haut de 1m 20 pour sa première année .



Je conseille de le placer en second plan pour ses tiges fines et gracieuses qui s'alanguissent sur ses voisines.Un petit bémol cependant n'en fera pas une "super nova  "  , elle ne supporte pas la pluie et sa belle mine prend alors un aspect chiffonné .Si tu passes par içi, Marie, peux tu me donner ton avis ? Est ce dû à sa jeunesse ?




Prenant la suite  dans la nébuleuse stellaire , "Monch" présente également de grandes tiges légères qui se glissent entre dahlia "Melody Dora"et rosier 'Ghislaine de Féligonde"


 Le mettre également en second plan , ce que je n'ai pas fait et qui m'oblige à  tuteurer discrètement son pied



" Marina Wolkonsky " vient de je ne sais où .Sincèrement désolée mais  une amnésie profonde m'a fait oublié sa provenance .Je m'en excuse auprès du ou de la donatrice .


Marina a une couleur tonique et pas facile à associer .Mais j'aime ce genre de défi .Pour le moment elle reste sage et cela me laisse le temps de réflexion .



"Andenken an Alma Potschke" ( Répétez après moi svp.Je ferai un contrôle orthographique ) vient du jardin des Violettes où elle brille tous les automnes de son fantastique éclat .Elle n'est pas prête de s’éteindre, croyez moi . Pour l'avoir vue in situ , elle a disons " du coffre". Elle se trouve dans le massif champêtre et  ne demande qu' à s'étendre .Attention à la concurrence!

A gauche premier plan "Marina " en fond aster inconnu


Ce petiot est venu du jardin voisin , une mamie fort gentille qui m'en avait donné un bout .La mamie n'est plus mais son aster , le premier au jardin, est un souvenir que je divise et donne régulièrement à mon tour. Il ressemble fortement au dumosus "Lady in Blue ".On le retrouve à plusieurs endroits du jardin .Trapu , il drageonne facilement .  Il fait également partie de ceux que je privilégie maintenant pour former des bordures couvre sols .

Devant "Lady in blue" .En fond, "Lady in Black" mélangée à une sauge.


Celui ci , un inconnu de deux ans , me ravit par sa couleur délicate et sa fonction de petit "rase moquette" .Je n'en sais pas plus sur lui .Il n'y a plus qu'à le suivre attentivement.



Et vous , m'avez vous suivi dans cette petite musique stellaire ?
Prendrez vous ma suite pour nous raconter"votre voyage" dans les étoiles ?
Pour ma part, je m'arrête là avec ces divagations, les asters non encore nominés le seront en 2018.
 A suivre donc ...



Les étoiles vont bientôt s’éteindre pour laisser place aux feux de l'automne qui ont déjà débuté .
Si une petite ballade automnale au gré du jardin  vous tente , voici le reportage du jardin par nos talentueux amis du Duo, venus dimanche nous rendre une petite visite fort sympathique.

Je vous souhaite une belle nuit étoilée !!!!

mercredi 11 octobre 2017

C'était le temps de St Jean....Saison 3 : Les faiseurs de rêves



Jeudi Installation des stands

Ils sont les faiseurs de nos rêves jardiniers les plus fous
Déjà, bien en amont de cette fête de St Jean, ils ont imaginé , préparé , créé ...
Investi le parc du château pour monter leur stand , la veille de l'ouverture
Tenté de prévoir l'imprévisible ,
Et si au printemps dernier , l'imprévisible fut un gel destructeur ruinant bien des espérances, obligeant à revoir sa copie au dernier moment , ce St Jean d'automne s’annonçait sous de bons augures.....


Vendredi 9 h : Quel calme avant le déferlement des visiteurs!
Chacun en profite pour faire le tour, aller voir ses stands préférés  .
Je vais rencontrer quelques uns de mes chouchous , prend quelques photos ,  .

Charles de la Pépinière de Cambremer

Une sensation étrange , comme d'être Alice au pays des merveilles .
J'ai tant d'admiration et de respect pour tous ces exposants. Chacun à leur façon, vont nous faire passer des moments surprenants, magiques ,fabuleux.


Certains, audacieux ,parcourent le monde à la recherche d'un spécimen rare qui nous fera craquer comme des mômes

Une Cobée vivace à -10° Cobaea pringlei présentée par la jeune repreneuse de la pépinière La Roche St Louis

D'autres miseront sur des valeurs sûres , remettant au goût du jour des variétés méconnues et fiables.


Mais tous ont en commun , arque boutés en eux, la passion de leur métier ,  l'exigence de leur travail..

Saxifrage  fortunéi "Lakme"taille maxi  par la pépinière "Sous un arbre perché "

J'aime que ST Jean les mette à l'honneur , leur attribuant des prix , une belle reconnaissance de leur travail .Et particulièrement un encouragement pour tous ces jeunes qui reprennent le flambeau dans des métiers aussi durs que passionnants où il ne faut pas compter ses heures.

Pépinière "Florama" Collection de chênes

Je ne vous montre que quelques uns d'entre eux et comme dans mon premier post , je vous met en lien le site de Patrick du blog "Jardinoscope" , qui explique tous les prix reçus.

Osmanthus fragans pépinières Braun

Bien entendu , je ne ferai pas l'impasse sur ce moment de très grande émotion  et fierté !

Entreprise "Esprit vert" pour leurs tables aqua végétales

Le souvenir de son premier St Jean de Beauregard m'est remonté en mémoire, à l'époque grand adolescent débutant sa formation .
Qui aurait songé alors  le voir recevoir un prix dans ces mêmes lieux ?



Dimanche 18 h , déjà c'est fini , on plie
De ces trois jours reste encore l'euphorie
Certains boivent déjà le champagne
D'autres, plus circonspects , songent
"Demain , il faudra faire les comptes "

Encore merci à vous, artistes paysagers, artisans du végétal,
Grâce à vous , nous repartirons des étoiles pleins les yeux , des projets  dans la tête ,
des crampes pleins les bras .....


mercredi 4 octobre 2017

C'est le temps de ST Jean ...... Saison 2 : Le potager remarquable


Un phénomène étrange se passe toujours lors de la fête des plantes d' Avril .Comme un aimant irrésistible , vers midi ,des cohortes de blogueuses et SOListes s’agglutinent sur le chemin menant à l'entrée du potager de ST jean de Beauregard .C'est le moment du pique nique traditionnel et personne ne le raterait . J'en suis ! Et à chaque fois, je néglige d'aller admirer ce potager remarquable.


Négligence rattrapée car le samedi de ce weekend de trois jours d'automne, une visite guidée étant prévue , je m'y précipitais , non pas pour un pique nique , mais une écoute studieuse de la guide du château .


Il faut savoir que ce potager , typique du 17 e siècle ,a été restauré par les actuels propriétaires Mr et Mme de Cerrel , selon les plans d'origine. Ils se sont attachés particulièrement à allier l'esthétique au pratique.

Servant à nourrir en auto suffisance le personnel du château , il est clos de murs ,
 de forme carré avec un bassin central qui sert de focus et distribue  quatre zones.
Chacune de ces parties est redivisée également en quatre sections égales  .Ces seize parties permettent un assolement sur 4 ans ,


Une couleur dominante pour chaque carré en fonction des saisons est établie .


Dans ce jardin, plusieurs techniques de tailles de fruitiers sont utilisées: espaliers, contre espaliers. selon différentes formes . Dans le verger, des formes également non palissées libres ou en gobelet.


Des contreforts de buis rythment les plates bandes le long des murs avec ; en exposition sud, dattiers et vignes et en exposition Nord, des lierres et hydrangéas.


Au fond se trouve le traditionnel jardin bouquetier avec deux serres, l'une pour les vignes de table et l'autre pour les semis.


Derrière ce dernier jardin, le fameux verger , lieu de bavardages et  opulences joyeuses dont je vous ai parlé en début d'article.


Ce jardin , labellisé "jardin remarquable " en 2005 , produit de nombreux légumes rares ou oubliés dont vous avez vu un tableau dans mon précédent article , via les "amis du potagers de ST Jean ".

Voilà , voilà ...Je vous donne maintenant rendez vous pour la dernière saison ; Les faiseurs de rêves.
A bientôt


mercredi 27 septembre 2017

C'est le temps de ST Jean ...Saison 1 : Prix Rustica


Il est revenu le temps de Saint Jean  .La session d''automne a eu lieu et j'ai eu beaucoup de chance .
Imaginez ...trois jours à St Jean de Beauregard  , c'est dingue , non ?
Ainsi , j'ai pu poser mon regard différemment sur des stands qui n'ont pas habituellement ma priorité et que je boude un peu , mon but unique étant de rechercher les plantes convoitées dans un laps de temps toujours trop court.

Cela commençait bien car j'avais été sollicitée par Rustica pour faire partie d'un jury attribuant le prix des blogueurs " De la terre à la table "  à un exposant proposant des produits gustatifs.
Une expérience nouvelle et très tentante  à laquelle j'acceptais de participer avec enthousiasme et curiosité .

Me voici donc partie avec les membres du groupe , des journalistes de Rustica et  blogueurs ( Alain Delavie , Fabrice Chollet  blog sur les plantes d'ombres, Karin Maucotel , David Fouille, Stéphanie Chaillot "Jardinier -amateur ", Patrick Laforêt "JardinOscope"  et Vérone , arpentant les allées à la découverte de la pépite qui ravira nos papilles ou éveillera notre curiosité .

Le temps  des récoltes pour l'association des amis du potager de St Jean avec de belles découvertes .








Les " jardins d'Ollivier" proposent toute une collection de vignes de tables très résistantes et d'étonnantes plantes à cuisiner.






L'association des tomatophiles ( si ! si! ça existe !) nous a époustouflé  par leur impressionnante  collection de plus de 1500  variétés de tomates .




J'ai adoré les fromages de ce stand , la " trappe d'Echourgnac" aux noix et celui à la truffe blanche .







Comment résister à la tentation de déguster les bons miels du Vexin



Splendide mise en scène pour ce stand





L'ail fumé d'Arleux attirait les convoitises et a titillé nos narines .






A la maison du Sureau , il y en avait pour tous les goûts , du sucré au salé , les produits se conjuguant dans tous les plats .





Et je crois bien qu'on est tous devenus accros au fruit de l'Asiminier ou Pow pow qui a remporté tous les suffrages ,un subtil mélange entre la banane et la mangue .



Pour le résultat des prix , allez jeter un oeil sur l'excellent reportage du blog de Patrick Laforêt http://jardinoscope.canalblog.com/archives/2017/09/24/35703406.html .
Et puis je vous retrouve pour la suite de mes découvertes " Le potager de St Jean " dans mon  prochain article . A bientôt .