lundi 10 juillet 2017

Punch Coco ou Fraise ?



Septembre 2014 , fête des plantes de Nantes, je découvre et craque pour un fabuleux hydrangéa macrophylla " Punch Coco " aux tiges noires surmonté de fleurs d'un blanc pur .


Il fera merveille dans un des deux bacs de la pergola rouge du jardin secret.
Mais prenant trop d'ampleur , un déménagement se fait l’année suivante dans un nouveau massif ombragé , pleine terre cette fois ci . Un test en mélangeant à notre terre de jardin tendance  calcaire, de la terre de bruyère et du terreau.Paillis d’écorces de pin au pied .


Après un coup de gel printanier sévère qui avait grillé les jeunes pousses , ne voilà t'il pas que mon "Coco" punché par la chaleur du printemps et de l'été démarre une floraison spectaculaire .


Par la même occasion , s'empourpre et passe du blanc au rose .


Déçue la jardinière qui aimait son "Punch coco" . Fraise étant d'un goût plus commun ....au jardin.


Ce sont les vacances , les petites filles sont là , je suis une maminou farceuse.
" Au Portugal " leur ai je dit " j'ai vu la maison de Barbie et  de Ken "


Leur air dubitatif m'a fait rajouter " Même que Barbie est venue ensuite et a laissé des preuves dans le jardin .A vous de les trouver ".
Elles ont cherché , pas vu , sont revenues .Je leur ai désigné le parasol rose choisi par JL pour protéger le jeune érable trop exposé au soleil après la chute du vieux prunier.
"N'importe quoi ! " m'a dit la plus grande !!!!



Et pourtant comment expliquer cette déferlante de rose , sinon ?
Celui du géranium "Patricia " très à l'aise partout .


Ou celui de l'Echinacéa "Fatal Attraction " qui porte si bien son nom cette année


Même la rose "Purple Lodge" habituellement plus pourpre s'est roséifiée , adoptant également un surprenant jupon blanc. Je la soupçonne d'ailleurs d'avoir dérobé le blanc du " Coco Punch" , la coquine!


Quand aux nénuphars , le fard aux joues leur va si bien...


Et vous , "Punch Coco " ou "Punch fraise " ?



dimanche 25 juin 2017

Réver de belles roses......



Rêver de belles roses....
Opulentes et généreuses......

Blandine Choupette

D'une délicatesse exquise....

Premier printemps prometteur  d' "O' Iné Ibara "Création Jean lin Lebrun

Aux parfums intenses et capiteux

Mme de Montespan


Aux couleurs gourmandes comme un Calisson provençal

Molineux

Drapant les arbres de volutes aériens

rosier "Paul's himalayan  musk"

Cascadant au sommet de pergolas


Surtout ....
Occulter complètement les stigmates  du début du printemps (chenilles , chevreuils ,sécheresse)
Ne pas s'attarder sur les associations décalées , absentes ( mauvais timing !)

L'absent:  Le rosier " Lavender Lassie"

Constater que les lianes restent les plus fiables au Gré du jardin


Espérer que le "Tonnerre d'engrais " répandu à leur pied comme une offrande
boostera les plus récalcitrants .

Premiers bienfaits sur le rosier "Crocus Rose " en pleine forme.

Se dire tristement , découragée l'espace d'une journée " Fini les roses , elles n'aiment pas notre jardin"
Et puis , un 3 Juin au "rendez vous des jardins "
Admirer sans réserve les clos de roses dont on rêve, au jardin des Vigneaux,
s'y retrouver entourée d'une bande d'amis jardinautes la veille de l'anniversaire de ce blog.....

" Mais comment qui font , mais comment qui font , mais  ??? "

Alors ....rêver à nouveau et encore ,
refaire une liste de rosiers convoités vus sur les blogs de redoutables tentatrices

Deuxième printemps pour Marietta Silva Tarouca "

 Se dire que... peut être ....oui ...là...une place vide ....pourquoi pas  ?
Se laisser aller à de doux rêves de belles roses....

Ghislaine enfin prend ses aises !

Laisser son cœur  s'emballer....l'espace d'un printemps !

Rosier Charles de Gaulle revenu en grâce  et boosté par des appels incessants ces derniers temps électoraux!!!!


jeudi 1 juin 2017

Etre charmée par le Fagus sylvatica " Tricolor "


Vous connaissez tous , je suppose, cette expression mnémotechnique un peu légère pour reconnaitre un charme d'un hêtre " Le charme d'Adam (à dents ) est d'(h) être à poil ".



Pas d'erreur possible dans la feuille de mon "tricolor ", et cependant ....



Quand je l'ai découvert pour la première fois , au jardin de la Fontaine Blineau "en Sarthe ,
mon hêtre c’est certain m'a jeté un charme d'amour.



Et comment ne pas (h) être charmée devant ses couleurs fantastiques alliant un rose crémeux bordant une feuille pourprée ?



Charmeur, il l'est également par son port si élégant, mi-pleureur, mi-étagé



Si charmant que le cytise conquérant, son voisin ,  lui porte  si peu ombrage.



Aucun mal-(h)être non plus de la part du Lamium Orvala qui pousse à son pied , harmonisant son rose à la robe de cet arbre somptueux..





Car, petit arbre actuellement à la pousse lente , il deviendra plus majestueux , atteignant les 8 à 10 m dans sa maturité .

Calcicool , même pas peur du calcaire, du froid , arrosage juste pour ses premières années de débutant,il s'est adapté avec facilité depuis cinq ans au" Gré du jardin"

Vous l'aurez compris , cet hêtre d'exception se porte chez nous comme un charme.








Alors , ensorcelés , vous aussi ?????

jeudi 18 mai 2017

Pas de miracles...au Gré du jardin !


Qui ne tomberait pas en adoration devant cette clématite si monacale! Sauf que depuis trois ans c'est la seule fleur de la clématite Jean Paul II sur une maigrelette tige de 50 cm.
Aussi il se pourrait bien que je la glisse dans mes bagages en juin prochain , pour l'emmener faire un petit tour à Fatima , histoire de lui rappeler qu'un petit miracle n'a jamais fait de mal à personne .






Le sureau "Black Lace "a préféré tutoyer directement le ciel, caracolant vers la cime des rosiers lianes. Cet ange noir a pris sous son aile un berbéris thunbergii au très piquant feuillage doré , affichant un air complice avec la dame en noir "Clematis recta purpuréa ".






Divins sont les parfums des Hespéris matronalis alba dans ce même massif "Dorothy Perkins "
qui ont pris le relais des senteurs déclinantes des glycines de la pergola.

hespéris matronalis alba et Leycesteria "Golden lantern"



Ceux là ont du effectuer un long pèlerinage , si épuisés que sur dix bulbes plantés , seuls trois ont fleuris .

Scilles peruviana alba


Inspirée sans doute par la résurrection des alliums disparus l'an dernier , la belle fritschiana a mis son  aube de communiante ,légèrement transgressive avec ces tons rosés, pour prononcer ses vœux de fidélité au jardin. Pas de miracle pour elle mais une taille drastique  annuelle depuis trois ans pour pouvoir lui donner une attitude convenable.






Dans un silence religieux se sont fait des promesses d’amours éternelles   deux jouvenceaux très émus.


Pas de miracle non plus pour ce massif à l'origine rouge et blanc .  Mais une   conversion radicale  plus conforme  à mon état d'esprit  actuel.

Salvia caradonna Rosa à parfum de l'hay




samedi 6 mai 2017

Question de timing ...




Ce qui profite aux uns ne fait pas forcément le bonheur des autres .
Alors que le gel a réduit a néant certaines floraisons ( figuiers, noyers, asiminiers, paulownia et j'en passe ...) , d'autres ont su tirer profit de ce printemps déroutant .
Et si tout n'était que question de timing ? 
Je vous ai déjà évoqué les choisyas aux superbes floraisons qui ont bénéficié d'un tempo favorable pour eux.
Mais je dois décerner une mention spéciale à la synchronisation parfaite des deux glycines.
Depuis deux ans , la bleue qui fleurit la première avait quasiment disparu sous l'effet de gelées au mauvais moment .A tel point que nous pensions que la blanche, plus tardive , avait pris le dessus.
Mais ce printemps, quelle belle surprise ! Elle était là , à son heure , bientôt rattrapée par sa blanche copine , ce qui nous a valu un somptueux spectacle.



Une pivoine blanche absente depuis trois ans a daigné nous montrer son unique bouton pile poil juste avant notre départ en Auvergne .Une résurrection cristalline !



De cristaux de neige ,il a également été question pendant notre séjour car si en Février, nous n'en avions pas vu tomber , elle a surpris les jeunes pousses vert acide des frênes .
Erreur de timing !
Alors adieu morilles et truites  ...... bonjour calme , repos ,fromages régionaux ...et calories .



Anticipation protection anti chevreuils , nous avions bien veillé à disposer nos voilages, que les autres années nous mettions toujours en retard, après les dégâts .. Gagné , pas un rosier de croquer à notre retour.
D'autres se sont chargés des dégâts .Attention , pour une fois je vais faire dans le trash !
Mais où sont nos auxiliaires de jardin , n'est il pas temps de se réveiller pour eux ?



Vite , vite , le Verbascum violetta s'est hâté de pousser ses fleurettes vers le ciel , échappant cette année au terrible Cucullia Verbascum qui l'avait décimé en une nuit l'année dernière .



Absentes également les cagouilles et là c'est tant mieux car les hostas  profitent de ce moment de répit pour étaler fièrement leur voilure .



Timing parfait pour les pensées ressemées au bon endroit, au bon moment pour un trio acidulé et tonique .



Où l'on a parlé beaucoup horaires , ce sont aux fêtes des plantes du printemps.
 .
A la Bourdaisière avec Florence du blog "l'oeil et la main" avec laquelle nous avons eu un coup de coeur pour "Sylvatica plantes "dont je vous montrerai mes achats "in situ" au meilleur moment de floraison , les petites pousses étant à peine visibles.
A St Jean de Beauregard où une drôle de danse se pratiquait sur le parking pour les échanges.Un pas en avant , d"eux en arrière , sur le côté ...


Orchestration parfaite pour le rendez vous du pique nique mais quelques ratés dans le minutage.
Pas pu donner les plantes à Maria qui ont trouvé preneur chez Christophe , pas vu Ninou qui partait au moment disponible , loupé la photo de groupe pour cause de rendez vous avec Bénédicte au stand d'Esprit vert .



 Eux étaient bien dans les temps pour  leur premier grand rendez vous avec ST Jean, les garçons de l'équipe d'Esprit Vert .Excités, stressés, inquiets, submergés ...par la foule! Emportés par l'ambiance si particulière , comme nous le sommes tous là bas.Je n'en dirai pas plus car Marie a su si bien retracer cette ambiance dans son dernier article que je vous renvoie dessus.



Je termine juste avec cette petite nouvelle,  première arrivée de mes semis de 2016  ,unique rescapée des graines reçues de Nathalie du petit jard'Ain .

Question de timing, sans doute !!!!