dimanche 11 avril 2021

Fêter le printemps à Maulévrier

 Il soufflait un petit vent de liberté en ce jour de début de printemps.


.Nous étions un petit groupe de jardiniers à nous être donné rendez vous à Maulévrier fin Mars . Le soleil était bien là , réchauffant une journée un peu fraiche .

Maulévrier , nous l'avions déjà visité en été mais jamais à cette période de l'hanami où les prunus sont en fleurs . 


Pour petit rappel , c'est l'architecte Etienne Marcel qui a métamorphosé ce parc dans les années 1900 , inspiré par le courant du japonisme très en vogue à cette époque .


On y retrouve d'ailleurs les principaux codes japonais classiques au cours de la promenade qui longe l'étang .


Les ruisseaux,les pagodes , les iles de la tortue et de la grue , les ifs travaillés en plateaux et transparence ....


La commune de Maulévrier, nouveau propriétaire du lieu , a restauré minutieusement  ce jardin grâce à ses jardiniers formés à ces techniques ,


ainsi qu'à l'association qui gère entièrement le parc .


Merci à Jean Noel Caillaud  , bénévole passionné , d'avoir eu la gentillesse de prendre de son temps pour nous en faire découvrir les subtilités , évoquant le projet d' agrandissement de ce parc oriental, remodelé en permanence .

L'un de nous  ayant entrainé (de force! ) notre petit groupe dans la pépinière du parc , devinez ce qu'il s'en suivit .....

N'auriez vous pas parié pour un prunus , par hasard 😉 ?

jeudi 11 mars 2021

Un album en partage

  Un très bel album qui m'a réjouit le coeur , offert pour ma nouvelle dizaine ,
par une amie jardinière , mais aussi  photographe généreuse qui a l'art de sublimer les jardins, avec  de jolis textes ciselés  . Beaucoup d'émotions ont surgi de ce livre .

Celles qui me connaissent bien savent ma discrétion et ma pudeur .
Mais là, vous êtes concernés car , pour certains (es) , vous avez contribués ,petits cachottiers  !!!!

Alors tout naturellement ,pour vous remercier de votre contribution ,j'ai décidé de  partager avec vous ce si bel album par quelques extraits choisis.

Il est question de notre jardin , du début du blog en 2014 ,  de notre amitié naissante avec Catherine et Eric , le tandem de choc du Duo jardin.De moments passés dans notre hâvre auvergnat.

Et puis des rencontres jardinières qui s'en sont suivies, de la fabuleuse aventure du SOL (Seeds of love ) à laquelle j'ai participé trois années de suite ,

de vous qui m'avez suivie depuis le début . 
Françoise, Hélène ,Judith, Nathalie , Aline , Greg, Florence, Maryline ,Isabelle et Marie Noelle  (rencontrées lors de notre voyage en Belgique à Beervelde) Béné et Malo au théâtre des Minuits ,

Chantal , Viviane , Michel connus grâce au SOL, Isabelle Gd , Catherine 
 D, Florence et Marie Noelle , Bénédicte , Gwannaelle , Sylvie ,Ingrid , Laurence ,Fred ... 

Oui, vous voilà dans mon album ....De si beaux souvenirs !

Il retrace nos périples découvertes de jardins romantiques, poétiques, humoristiques ,

philosophiques, surprenants mais toujours fascinants

dès lors que leurs créateurs extraordinaires nous invitent dans leur délire imaginaire. 

Encore merci Eric et Catherine

 et ....
Vous avez bien le bonjour de nos nouvelles amies dans le jardin secret.

 

samedi 6 février 2021

Les jolies colonies de v....

 


Vaillants perce neige qui , au fil des ans , depuis trente ans, colonisent petit à petit les massifs .



Volontaires également ,car dans ce jardin à l'origine dépourvu d' arbres , sec et pierreux , ce n'était pas gagné .


Vigoureux ,ils réjouissent les premiers mois de l'année  de leurs gouttes virginales . 


Vadrouilleurs assurément , se faufilant entre heuchères , cyclamens ,bergénias  , raffolant des mousses et lierres , ces galanthus nivalis nous enseignent l'art des associations réussies . 


Voyeurs effrontés , ils n'ont pas leur pareil , pour se dissimuler entre des feuillages, et surgir d'un coup , au petit matin , lutins espiègles , blancs comme neige.


Venues bien après, les colonies de cyclamens coum ne leur font guère concurrence , 


Valeureux chevaliers  au milieu des bruyères qui , à mon grand dépit , fleurissent très peu . Je pense d'ailleurs à implanter dans cet endroit des crocus  pour créer les camaïeux de teintes dont j'avais rêvé .


Vitaminées, jeunes colonies de crocus, , j'ai une faiblesse pour ces jaunes striés qui percent ces jours de grisaille .


Vivifiantes dans leur contraste de couleurs "fire and ice" je ne dédaigne pas non plus ces fringantes beautés.


mardi 5 janvier 2021

2021 un début d'année cristallin

 Que voilà un temps revigorant et poétique pour ce début d'année 2021 !


 

Le décor scintillant nous invite à la promenade 


 

Gants, écharpe et grosse laine ,sans oublier l'APN ,


 

Un peu tardifs mes premiers pas , le soleil se pointe déjà....


 

Vite, vite, le manteau de givre commence à s'éffilocher


 

Cadeaux éphémères d'autant plus précieux à nos yeux, mettant en relief l'étrange forme du Pyracantha"Sparkler" .


 

D'autres présents plus tangibles ont surgi dans le jardin

Nos enfants ont fait dans la fantaisie et le vintage 

Une compagne de taille à notre première grenouille 


 

Une éolienne décorative, girouette , moulin à vent....


 

Surtout n'y voyez aucune allusion au temps actuel 😉, mais deux maximes me viennent en tête :

"Brasser du vent "  "Il faut  tourner le moulin lorsque souffle le vent " 

Troisième maxime pour  une  troisième grenouille ?  Celle ci je vous la laisse ... trop facile !


 

                                              BONNE ANNÉE 2021 

 

 



jeudi 3 décembre 2020

Folie d'acers On persévère

L'aventure des acers en pleine terre a commencé en 2011 avec la plantation de l'acer griséum qui supporte le calcaire .Pas de difficultés avec lui et un deuxième a rejoint le premier il y a deux ans .

Sango Kaku au fond a pris sa couleur jaune pâle tandis que Sazanami commence juste à virer vers le rouge.

 

Mais ce n'est pas de ceux là dont je veux  parler au aujourd’hui . En 2014 j'avais fait un post concernant un tout petit palmatum Sango kaku ( ou Senkaki) planté à l'automne 2013 en pleine terre  dans notre terre drainante et calcaire , mais bien amendée au cours des années par l'humus sur 50 cm d'épaisseur .

Et bien ce bout de chou fait actuellement 1m 60 environ et a bien poussé au fil des années .Même si  cet automne , j'ai trouvé le contraste de sa coloration moins lumineuse , la perte des feuilles assez rapide  , j'apprécie ses efforts pour avoir enduré ce souffle de vent chaud de l'été .

Red flamingo a viré au jaune , à côté l'hydrangéa "Coco Punch"

 

Dans la foulée , un massif a été créé à cet endroit , le massif des folies .Et puisque quand on aime , on ne compte pas , un second acer , le compiscuum "Red flamingo" est venu s'installer à ces côtés en 2015. Est ce la rivalité ou pas, mais celui ci a dépassé maintenant le premier acer.
 

 
Son port est légèrement pleureur , tandis que le Sango Kaku est plus érigé . Comme lui , il a des pousses rouges mais ses jeunes feuilles sont panachées roses ,vertes et crèmes .Son tronc est jaspé vert , ce qui est un must pour le décor hivernal .C'est un croisement entre un davii et un pensylvaticum 
 

 
D’ailleurs je m'interroge car sur le net son tronc est jaspé rouge alors que celui ci est jaspé vert? Si vous l'avez , je serais curieuse de savoir comment est le votre . Son feuillage est sublime , passant à l'or orangé tardivement .Encore à ce jour, les branches du bas ne sont pas effeuillées . 
 
Sazanami et "Red flamingo " qui n'a pas encore virer vers sa couleur jaune


Et puis jamais deux sans trois (décidément je fais dans les maximes ) , un petit palmatum Sazanami est venu les rejoindre en 2017 . Et là il a fallu patienter jusqu'à cet automne pour voir son feuillage virer dans les couleurs chaudes et flamboyantes qui avaient fait son attrait lors de son achat. Temps d'installation à sa nouvelle terre ou autres critères mystérieux pour moi , la coloration ne se dévoilera qu'au fil des années .Surprise  surprise !!!
Il a un port évasé et sera plus petit que les deux autres situés derrière .
 
Sango Kaku perd ses feuilles, Sazanami à son apogée , Red flamingo attend son heure

 
Voilà donc ce trio en test installé dans ce" massif des folies" , entouré sur la droite du viburnum Lanarth qui cet été a perdu la moitié de ses feuilles, refaisant des pousses à l'automne agrémenté d'une velléité de floraison ,
 

 
 sur la gauche du ligustrum "Muesli" , au centre de l'hydrangéa macro "Punch coco " aux tiges noires , fougères et héllébores au pied , tout ce petit monde longeant le ruisseau qui mène au grand bassin.
 

 
Bien sûr, je suis tout à fait consciente, qu'un jour ces  arbustes rencontreront le tuffeau en profondeur et que le risque est grand, probable, irrémédiable ! Mais quel bonheur en attendant de les les voir évoluer ! Et puis la vie sans folies .....
 
Chute des feuilles .Bientôt le ligustrum est les héllébores cristalliseront les regards