dimanche 17 février 2019

Jeux encadrés .


Sauf à vous montrer tous les ans les mêmes scènes  d’Ellébores , perce neiges, crocus  jusqu'à saturation , je m'étais un peu lassée et attendais les prémices d'un printemps un peu plus avancé.
Mais voilà que Marie Claude a eu l'idée des  cadres en présentation de petites scènes.


J’avoue avoir bien pris du plaisir à composer mes tableaux  jouant sur un équilibre précaire des cadres...et le mien !


Voici donc ma contribution au petit jeu de Marie Claude .
Les cyclamens coum commencent à s'étaler amplement , les bruyères roses qui devaient les accompagner sont mortes . A retenter une dernière fois.Elles ne réussissent pas bien avec notre terre drainante et les étés trop secs.


Ménage à trois fort durable ....


Les crocus se plaisent bien et font de belles nappes colorées que je complète chaque année






Équilibre précaire 


Harmonie en mauve .Pas trouvé de cadre dans les tons ! A noter : répéter la scène sur toute la surface à l'automne prochain ! En ce moment , je ne fais que ça de noter tout plein d'idées avec ces petits bulbes , je divise mes perce neige pour étoffer d'autres scènes.Le printemps met l'imagination en ébullition .Vous aussi ?



Et puis , un grand changement au "Gré du jardin " mais chut ! C'est un secret ! A bientôt !


samedi 2 février 2019

Dans le vent d'Entêoulet


Suite de notre périple dans le Gers , notre petit groupe ( voir article précédent  )toujours guidé par notre G.O Hélène ,arrive enfin par fort grand vent devant le clou du voyage : Le jardin d'Entêoulet  .
Ne dit on pas qu'on garde les meilleures choses pour la fin ?

Le jardin de Renée Boy Faget  n'est plus à présenter et rares sont les passionnés de jardin ne le connaissant pas .

 Avoir été le gagnant du concours "Le jardin préféré des Français " a mis  l’œuvre de la  jardinière au tout premier plan des jardins visités. .

Comme beaucoup d'entre nous , c'est par le biais d'une recherche sur le net que j'ai découvert le blog de Renée .Une mine d'informations pour la débutante que j'étais .Et surtout la découverte de plantes inconnues pour moi .Il est clair que notre Pyrus Calleryana , par exemple, est issu d'un coup de cœur sur son site .


Et puis les graminées dont Renée s'est fait une spécialité .J'ai épluché toutes ses variétés , passant des heures à comparer leurs atouts. Mais ce n'est que bien plus tard que j'osais sauter le pas pour les introduire au jardin.

Et pourtant quelle présence en  d'automne et hiver ! il n'y a qu'à regarder les compositions subtiles  de Renée pour en être convaincu .

Contrastes de formes entre les épillets ondoyants au vent et les haies plus strictes .

Harmonies en un camaïeux de couleurs douces avec des vivaces offrant une transition avec la nature.

Les créations sont infinies et le jardin d'Entêoulet est un magnifique exemple de toutes les possibilités offertes par les graminées.

Félicitations à la jardinière pour sa création et chapeau pour son dynamisme , œuvrant toute seule dans ce jardin.

Un grand merci à toi ,Renée ,pour ta disponibilité , ton accueil chaleureux , ta simplicité et ......ce p’tit vin blanc délicieux dont j'ai oublié le nom .



mercredi 23 janvier 2019

Chemins de traverse vers le Gers sans que pluie ne se déverse .


Un week end de début Novembre en direction du Gers nous fit quitter l'autoroute pour emprunter des petites  routes moins fréquentées , profitant de la campagne alentour.
Et c'est ainsi que ,par ces chemins de traverse, nous arrivons chez notre hôtesse , organisatrice, restauratrice , guide  , Hélène en son  jardin de Rouge cabane  .


Comment dire l'admiration pour l’opiniâtreté et la résistance de cette jardinière afin de transformer cette terre récalcitrante en un jardin au paysage harmonieux.

 Je crois me répéter mais tant pis !
Renoncer au jardin idéal et rêvé n'est pas une mince affaire .

Tenir compte des contraintes de son terrain, du climat , inventer une histoire cohérente au lieu , tout cela implique un cheminement pas toujours évident à mettre en pratique.
Et les écueils peuvent mener à des impasses parfois démoralisantes.
Il n'en est rien ici .
Le résultat, bluffant , est à la hauteur de ses cogitations , de ses erreurs, de son expérience acquise au fil de toutes ces années. Chapeau Hélène !

Le lendemain matin, accompagné de notre G.O dynamique ,notre petit groupe , Françoise et Jean du" Jardin des Violettes" et Florence "L'oeil et la main" prend la route vers le Gers alors que la météo nous programme de la pluie . Parapluies de sortie  !
Nous retrouvons Ingrid et son mari "Le jardin d'Ingrid "pour la visite des "jardins de Coursiana".


Il s’agit en effet d'un ensemble de quatre jardins : Le jardin anglais  , un jardin médicinal , un grand arboretum et un verger .

C'est autour d'une ancienne ferme et d'un pigeonnier en pierre que le jardin anglais s'est dessiné.
Salvia leucantha

Une superbe sauge me fait craquer, hélas rusticité trop limitée pour notre région .

On aperçoit au loin la collégiale de Romeu qui apporte un charme supplémentaire au jardin si bien intégré dans la campagne environnante.

Difficile de prendre des photos d'un arboretum mais nous apprécions l'étiquetage des spécimens , la  collection impressionnante de chênes  .
Un parc qu'on aimerait bien revoir à des saisons différentes et que l'on quitte (sans que pluie ne se déverse ) , avec l'impression de ne pas en avoir exploré toutes les facettes.

A suivre ....Dans le vent d'Entêoulet

vendredi 11 janvier 2019

Mais où est donc passée Hillary ....


Prévue et invitée pour ce jour de Noël , elle nous a fait faux bond , la belle !
S'était elle fourvoyée pendant son périple festif ?
Voyageuse inexpérimentée , allant de surprise en découverte ,
elle avait beaucoup à apprendre de ce nouveau monde .....
Ébahie ou tout simplement bavarde, se serait elle baladée de rond point en rond point ....
Mes craintes d'agressions étaient sans doute exagérées car le lendemain elle est bien arrivée.
Fraiche et bien branchue , comme vous pouvez le constater.
Pas l'ombre d'un traumatisme .
La belle Hillary , pivoine itoh ,  cadeau de Noël pour JL .






Petit rappel en passant : La pivoine Itoh, du nom de son créateur japonais , est un croisement entre l'arbustive (meilleure résistance au gel ) et l'herbacée .
Elle se plante comme l'herbacée , surtout pas trop profond (3 cm ) sous peine de ne pas la voir fleurir .(erreur que nous avons faite avec certaines herbacées qui ont du mal à fleurir maintenant ).
Ce sera la seconde itoh au jardin , celle ci ayant la particularité d'être parfumée.





Mais elle n'a pas été la seule à profiter de cette période de fête .


"Au gré du jardin" s'est bien amusé également avec l'APN d'une amie venue passer quelques jours.



Et faut il le dire , il se l'est joué très "cabotin" ,utilisant tous les artifices pour  montrer ses talents de comédien  .

Malus "red sentinel" et Robinier "Twistty baby"

Pour attirer son attention, rien n'était trop beau , à croire qu'il voulait me rendre jalouse ,

Inventant des histoires de lutins, de fées ....


avec un sens du merveilleux assez évocateur , je dois le concéder..


tour à tour , ludique , dramatique


subtil ou émouvant ,


Nous a bien embarqué dans son décor onirique ,métamorphose d' accessoires assez trash

Mérite bien un grand merci ...... l’œil si poétique de cette amie !


dimanche 6 janvier 2019

SOL 2019







Il est revenu le temps du SOL et des échanges de petites graines d'amitié .
On ne présente plus ce phénomène de début d'année, cauchemar des facteurs ,bonheur des jardiniers.
Initiative d'Isabelle qui réchauffe cette période frisquette de l'année .

Voici donc ce que je propose cette année :

 1 ARCTOTIS VENUSTA : Annuelle






Double surprise pour cet Arctotis , cadeau surprise de Lydie et puis le bonheur d'avoir réussi le semis après échec de l'année précédente .Comme quoi, il faut s'accrocher ....Très résistante à la sécheresse.

2 COSMOS SULPHUREUS POLIDOR: annuelle


Transmission pour ces graines qui me viennent de LINA,  SOL 2017 et qui ont été semées avec et dans le jardin des petites filles pour leur plus grande joie et la mienne.

3 COSMOS CUPCAKES BIPINNATUS: Annuelle





4 ECHINACEA PURPUREA  "GREEN JEWEL" : Vivace



Une merveille dont je ne me lasse pas avec cette couleur pomme verte .Depuis 3 ans au jardin .

5 ECHINACEA PURPUREA " GREEN ENVY ": Vivace


Une petite touche de rose pour celle ci qui s'harmonise bien avec le sureau pourpre en arrière plan .5 ans que je l'admire , un record pour cette vivace !

6 TAGETES IVORY : annuelle


Histoire de transmission là aussi puisque qu'elle me vient de Patou qui l'a eue d'Isabelle  si je ne me trompe pas . Belle découverte que cette teinte jaune beurre , tempérant les ardeurs des cosmos sulphureus .

Je vous souhaite à toutes et à tous de bons moments et surtout une année 2019 remplie de joie et d'amitié , de courbatures et de tendinites (heu , je m'égare !) que vous soyez SOL ou hors SOL Et n'oublions pas :

           CARPE DIEM ! Que chaque jour soit un cadeau !

Les heureux gagnants sont : 1- 18- 19 -21- 22- 25- 27- 28- 32- 38- 43- 44- 46- 55- 57- 65- 96.

samedi 22 décembre 2018

Un noël 2018 en douceur !


" Au gré du jardin " et ses jardiniers vous souhaitent à tous et à toutes un Noël chaleureux et pétillant.
Trop tard pour changer le menu , avec cette douceur on aurait du prévoir un barbecue !!!!


dimanche 9 décembre 2018

On était bien chez Laur......Le petit jardin de ST Fiacre .!





Oui  , nous étions bien cet après midi là chez Laurence !


 Après la  matinée au  jardin d'André Eve , nous voici arrivés pour une visite surprise dans" le petit jardin  de Saint Fiacre" ouvert ce jour là dans le cadre des visites de jardins dans l’Essonne .


 Laurence  nous raconte avoir eu la chance de l'amitié d'André Eve , son maitre à penser dans le domaine du jardin .
Mais qu'on se le dise , celle ci a su s'affranchir des leçons précieuses du jardinier pour créer un lieu plein de poésie, de romantisme où elle a exprimé avec bonheur toute sa créativité d'artiste.


Et quiconque s'aventurerait à affirmer que son jardin est un "copié collé " de celui d’André Eve , aurait bien la vue basse .


C'est une évidence , Laurence est passionnée de roses et nous avons pu les admirer , les humer, et comparer les plus résistantes à la canicule .


J'ai aimé ces petites alcôves rencontrées au détour d'un chemin sinueux , procurant un effet d'espace beaucoup plus grand qu'il n'est en réalité . (650 m² )
Aménager un petit jardin n'est pas chose facile quand on aurait   envie de tout planter .
Renoncer à certaines plantes pour en mettre en valeur d'autres doit être un dilemme terrible .
Moi qui suit un peu boulimique de plantes j'imagine la difficulté .


Les points focus ont été mis en valeur lors de la conception du jardin et le petit point d'eau apporte une fraicheur bienvenue dans la chaleur de l'été .


Bien sûr on regrettera de ne pouvoir bavarder plus longuement avec nos hôtes car  les visiteurs étaient  nombreux . Mais on reviendra, promis !


Un grand merci à Laurence et Vincent pour leur sourire si généreux , pour le partage de leur coin de paradis, le  petit jardin de ST Fiacre .